Le papier a été patient

« Le camp des Milles comme je l’ai vécu »

Les élèves de 3ème A du collège Le vigneret au castellet (Var) devant la maquette qu’ils ont élaborée au cours des ateliers d’écriture de novembre 2019. Avec leurs mots, leurs ressentis, un journal intime adressé à Anne Frank pour lui dire…le camp des Milles, l’horreur de la guerre, le racisme, la discrimination d’hier et d’aujourd’hui.

Merci à vous d’avoir partagé ces moments particuliers…

Paule.

Le papier est patient

Publié le 29 octobre 2019 | par Labo Des Histoires

Dans le cadre du projet « De l’intime à l’universel : autour du témoignage et du devoir de mémoire » organisé par l’équipe pédagogique du collège Le Vigneret du Castellet, le Labo des histoires Provence-Alpes-Côte d’Azur accompagnera dans son projet d’écriture la classe de 3e de madame Richardeau, professeure de lettres.

En s’appuyant sur le dossier d’accompagnement « Anne Frank et la Jeunesse d’aujourd’hui » que le Labo des histoires avait mis en ligne en début d’année à l’occasion de son concours d’écriture, les élèves bénéficieront de nombreuses actions culturelles et pédagogiques mises en place par les enseignants, dont madame Christine Fieschi, professeure documentaliste.

« Le papier est patient » est le titre du cycle d’ateliers d’écriture qui sera animé par l’auteure Paule Brajkovic à partir du mois de novembre et au cours duquel les élèves exploreront la forme du journal intime, exprimeront leur créativité sur le thème de la discrimination et créeront des murs d’expression afin de pouvoir réaliser une exposition qui aura lieu dans le CDI de l’établissement à l’issue.

Le fib et le professeur-documentaliste

Jeudi 23 mai la Villa Aurélienne accueillait un groupe de professeurs-documentalistes de l’Académie de Nice, curieux de découvrir les ateliers d’écriture… Le Territoire de la Marge et le Labo des Histoires ont collaboré à cette découverte. Au milieu des senteurs provençales, protégés par l’histoire des lieux, les mots ont trouvé leurs places… Divers fibs inspirés par la nature et le ressenti de chacun.. Merci à tous pour ce partage…

Portrait d’intervenante : Paule Brajkovic

Publié le 22 février 2019 | par Labo Des Histoires

Nous étions impatients de vous présenter l’auteure Paule Brajkovic qui intervient depuis ce début d’année pour le Labo des histoires Provence-Alpes-Côte d’Azur mais qui partage depuis fort longtemps son savoir-faire et son goût pour l’écriture avec le plus grand nombre grâce à son association, Le Territoire de la marge qui regroupe des animateurs diplômés proposant leurs ateliers, séminaires, conférences et formations en Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Titulaire du diplôme universitaire de formatrice en atelier d’écriture de l’académie d’Aix-Marseille, pour lequel elle fut ensuite chargée de cours, Paule a choisi le chemin de la transmission, intimement convaincue que l’écriture offre un lien unique entre les individus, parce que « Je c’est Nous », parce que l’écriture c’est « l’intime universel » selon ses propres mots. C’est ainsi qu’elle accompagne les personnes dans leurs projets d’écriture les plus fous, qu’il s’agisse de projets personnels ou de projets en entreprise.

Citant Erri de Luca dans sa présentation : « Je me suis mis à écrire pour forcer les verrouillages qui m’entouraient », il n’est pas étonnant que Paule Brajkovic se soit penchée sur les publics en difficulté. Toujours dans une dynamique de recherche, de soi, de l’autre, de l’humanité en somme, Paule Brajkovic sait l’utilité de faire écrire ceux qui parfois n’ont pas les codes, les mots, la santé ou la liberté pour le faire, et qui gardent des nœuds au cœur tant qu’on ne les aide pas à dévider le fil de leur vie pour retisser les mailles de leur parcours.

C’est donc avec plusieurs fils à son arc que l’auteure se livre : récits, théâtre, essais, poésie, dans lesquels l’intimité se mêle à l’universel pour nous rappeler que nous ne sommes qu’un, et qu’il nous faut prendre soin de nous.

Quelques unes de ses œuvres  :

  • Les Ateliers d’écriture : Public éloigné de la langue française (Migrants, Alpha, FLE) –Essai actuellement en écriture
  • Nos silences ne nous protégeront pas, éd. Au Pays Rêvé (2017)
  • Le mouvement c’est la vie, la vie c’est le mouvement (collectif), éditions La Gazette 89 (2015)
  • Journal II Compostelle, éd. Au Pays Rêvé (2015)
  • Naviguons de conserve (collectif), éd. Plaine Page (2014)
  • « Analyse d’Antigone de Jean Anouilh« , in revue Paysages Ecrits (2013)
  • « La Source », in revue Art Matin (2012)
  • Le Corps liquide, éd. A l’Art Plume (2011)
  • Oxy’Phèdre, (Théâtre) écriture, actuellement en répétition, compagnie Minotaure et Cie.
  • Au Bout d’Alison, (Théâtre) écriture et mise en scène, compagnie Le Miel de la Manufacture.
  • Crime à la Manu, (Théâtre) écriture et mise en scène, compagnie Le Miel de la Manufacture.

J’écris là d’où je suis, j’écris là d’où je viens

Dans le cadre du dispositif EAC « Lettre à soi, l’être à l’autre » que la Délégation Académique à l’Action Culturelle d’Aix-Marseille propose à ses enseignants, le Labo des histoires Provence-Alpes-Côte d’Azur accompagnera un groupe du quartier mineurs du Centre Pénitentiaire de Luynes, dans les Bouches-du-Rhône.

En effet, l’auteure et formatrice en atelier d’écriture Paule Brajkovic animera un cycle d’ateliers sur le thème 2019 « Tout à voir » qui sera pour ces jeunes l’occasion de prendre le temps de l’écriture comme un temps d’ « apaisement », de « compréhension », de « réconciliation » avec soi et avec l’autre. Si les chemins sont parfois semés d’embuches, écrire permet souvent de « comprendre les cailloux, les pistes pavées, les émotions vécues » comme le dit si bien notre intervenante.

Ce projet ne serait pas possible sans le soutien des enseignants de l’Unité Locale d’Enseignement (U.L.E) de l’Unité Pédagogique Régionale de l’enseignement en milieu pénitentiaire (U.P.R. PACA-Corse) qui œuvrent au quotidien auprès des jeunes détenus de la Maison d’arrêt d’Aix-Luynes, et nous en profitons pour les remercier de nous accueillir pour mener à bien ce projet avec eux.

Les jeunes recevront également la visite du metteur en scène Stephen Speekenbrink, du Collectif des Sens, qui viendra les aider à sublimer leur production, afin que celle-ci puisse être partagée au mois de mai, lors de la restitution qui aura lieu sur la scène de la Cité du livre d’Aix-en-Provence


Idéaleville à Aix-en-Provence

Idéaleville à Aix-en-Provence

En effet, l’auteure Paule Brajkovic animera un projet d’écriture pour des élèves primo-arrivants, sur le thème 2019 qui est « Tout à voir ». Riche de son expérience d’auteure, mais aussi d’animatrice et de formatrice en ateliers d’écriture au sein de l’association Le territoire de la Marge, Paule leur proposera une aventure littéraire qui leur permettra d’entrer en profondeur dans les méandres de l’imaginaire et du rêve, jusqu’à l’idéalisation.

     Dans le cadre du dispositif #EAC Lettre à soi, l’être à l’autre que la Délégation Académique à l’Action Culturelle d’Aix-Marseille propose à ses enseignants,  le Labo des histoires Provence-Alpes-Côte d’Azur accompagnera les élèves du lycée Gambetta d’Aix-en-Provence.

« Idéaleville » sera alors pour ces jeunes l’occasion de percevoir la ville et le monde qui les entourent à travers le prisme du « désir », du « fantasme » et de « l’utopie créative ». Ainsi, du photomontage aux cadavres exquis, en passant par des déambulations citadines, les jeunes édifieront « Idéaleville » au gré de leur inspiration.

Quand « tout à voir » s’impose comme une lettre à soi, c’est souvent le partage du sublime qui permet d’être à l’autre…

Ce partage aura donc lieu au mois de mai 2019 à la Cité du Livre et prendra la forme d’un spectacle de 10 min.

Au Lycée Gambetta, le rêve commence demain :

« Il était une fois une personne qui se promenait dans la ville… fatiguée, elle décide de faire un somme.. Et son rêve commence à s’écrire… Elle déambule dans un espace surréaliste où les mots chantent sur la gamme des couleurs d’une ville idéale… P. B. »

Les Ateliers du Mardi reprennent…

cropped-manuscrit.jpg

 

L’atelier hebdomadaire du Territoire de la Marge vous propose d’écrire le mardi de 18H à 20H sur Vitrolles (hors vacances scolaires)

5 thèmes abordées cette année :

1ère séquence : « Mixage »

Écrire… Une envie de travailler ensemble, échanger, se découvrir dans les mots…Faire connaissance du groupe..

2 octobre « Scripto clip »

9 octobre « Échange oral »

16 octobre « En automatique »

6 novembre « Haïku » (atelier surprise)

13 novembre « Réécriture »

 

2ème séquence : « Voyage »

Lorsque les mots nous emmènent en voyage.. Quelle peut-être la route qui se dessine ?

20 novembre « La page blanche » Fabienne Verdier

27 novembre « le voyage »

4 décembre « Intégrations »

11 décembre « Cartes postales » (atelier surprise)

18 décembre « Réécriture »

 

3ème séquence : « Inversion »

Créer son propre itinéraire d’écriture et découvrant un texte, chercher ses inspirations, ses chemins d’écriture

8 janvier « La photo »

15 janvier « Choses importantes » Sei Shonagon

22 janvier « Inaudible »

29 janvier « Le dessin » (atelier surprise)

5 février « Réécriture »

 

4ème séquence : « De l’imagination dans la langue »

Lorsque le mot nous transporte ailleurs, prendre la langue est partir dans une écriture où tout est possible…

26 février « Encyclopédie » Michel Foucault

5 mars « Double entente »

12 mars « Début» Nathalie Quintane

19 mars « Variation autour du vent » (atelier surprise)

26 mars « Réécriture »

 

5ème séquence : « Faire parler »

Donner une voix à ce qui n’en a pas…Aux petites choses, aux objets, au quotidien, au commun de chaque vie.

2 avril « Portrait »  Édouard levé

23 avril « Du savon » Francis Ponge

30 avril « On peut goûter ? »

7 mai « Le recueil » (atelier surprise)

14 mai « Lecture »..lire et préparer l’avenir..

 

 

Les séquences d’atelier se termineront par la fabrication d’un recueil pour chaque écrivant, des textes écrits et retravaillés en atelier.

 

Inscription et renseignement :

06 21 30 81 64

Paule.brajkovic@yahoo.fr

 

P.A.F. 10 euros l’atelier (payable par séquence de 5 ateliers)

 

Début des ateliers le 2 octobre à 18H.

Sous le signe de la relation

Thème: Un cycle de trois saisons sur le thème « sous le signe de la relation » a donné naissance, par ses échanges, ses interactions, au présent ouvrage collectif.

 

couverture livre

 

Sous la direction de Christine Guilloux

La Gazette 89 Éditions 2018

Recueil collectif de textes et images « sous le signe de la relation »

Mes modestes contributions:

« La leçon » (Texte)

 » Tendre la main pour amener vers le lien, accompagnement de migrantes par l’écriture.  » (conférence)